Wiki de Hyperarcadia

Il s'agit d'extraits de l'oeuvre "Arcadia" de Jacopo Sannazaro (premier roman pastoral en italien), transcrits par Uetani Toshinori à partir des versions italienne et française suivantes :
  • version italiennz : "ARCADIA" de Jacopo SANNAZARO, d'après le texte italien de l'édition de Francesco ERSPAMER, Milan, Mursia, 1990 (à remplacer par l’édition de Venise, Alde, 1505)
  • version française, "L'ARCADIE" de Messire Jaques Sannazar, Gentil Homme Napolitain, excellent poete entre les modernes, mise d'italien en francoys par Jehan Martin, secretaire de Monseigneur Reverendißime Cardinal de Lenoncourt. Michel de Vascosan pour luy et Gilles Corrozet, 1544. BnF, Rés.Yd.1184

D'après cette source d'information, à propos de l'édition d'Alde (Aldus Manutius) :

Unique édition aldine où les églogues sont reliés par des pièces en prose. Cas unique chez Alde, sa dédicace s'adresse à l'auteur lui-même, Sannazaro, désigné par son nom académique Accio Sincero. Alde y explique que l'imprimeur partage l'œuvre avec l'auteur puisque son édition se caractérise par un travail considérable d'uniformisation de l'orthographe (cf. F. Erspamer, Iacopo Sannazaro : Arcadia, Milan, 1990, p. 32). Issu d'une grande famille de Naples, Sannazaro s'y installa autour de 1480 et devint un poète renommé de la cour de Ferdinand Ier, entrant à l'Académie de Naples que dirigeait alors Giovanni Pontano. Après la prise de Naples par les Français, Sannazaro suivit Ferdinand puis revint en Italie où la mort de Pontano l'amena à diriger l'Académie. Cette œuvre fit la célébrité de son auteur. Elle fut publiée à Venise en 1502 puis à Naples en 1504.

Voir la monographie imprimée numérisée sur Gallica, de l'édition de Petro Martyre Mantegatio (Milano) de 1509.

Remarque : Récupérer la côte précise ou l'url des éditions sur lesquelles s'est basé Uetani pour la transcription.

A propos des correspondances entre l'ouvrage numérisé Gallica et le document de Uetani

Les premiers extraits font partie du Prologue :
  • Sur la page 1 de la numérisation Gallica, on a la présence des segments philologiques de Uetani : "Prologo_I_1" (démarre avec le texte "Solognio ..."), "Prologo_I_2" et presque tout "Prologo_I_3"

  • La page 2, correspond à la fin du "Prologo_I_3" (termine avec le texte "... per molto oro ?"), puis "Prologo_I_4", "Prologo_I_5", et "Prologo_I_6"
  • La page 3, correspond à "Prosa_I_1", "Prosa_I_2", "Prosa_I_3", et la plupart de "Prosa_I_4"
  • La page 4, correspond à la fin de "Prosa_I_4" (termine avec le texte "... insieme", jusqu'au milieu de "Prosa_I_8" (c.a.d le mot "dimenticato")
  • La page 5, correspond à la fin de "Prosa_I_8" et au début de "Egloga_I_1" (démarre avec le texte "Selvaggio ...")
    ...

Encodage en XML-TEI (et format parallèle pour l'exploitation dans HM)

Les divisions et segments proposés par Uetani sur la base de la structure originelle de l'oeuvre sont les suivants, voir la section sur la structure philologique.

En ce qui concerne, tout le travail de transformation pour obtenir un corpus exploitable dans HyperMachiavel, jeter un oeil

Voir les recommandations TEI pour l'alignement

Gallica_ArcadiaDelSannazaro_Prologo.png (216,37 ko) Severine Gedzelman, 28/09/2017 10:10

Gallica_ArcadiaDelSannazaro.png (349,82 ko) Severine Gedzelman, 28/09/2017 10:10